L'assassin Royal : l'apprenti assassin, Robin Hobb

Publié le par Philo

Tome 1 : L'apprenti assassin

 À son arrivée au château de Castelcerf, le jeune Fitz arraché à sa mère ne peut se douter que sa vie entière et celle du royaume va être bouleversée. L'enfant, destiné à une vie de paysan se trouve être le fils illégitime du roi servant (le dauphin) du royaume. Il se retrouve isolé dans un monde totalement inconnu et méprisé par la majorité des habitants du château. Son seul repère est le maître d'écurie, Burrich, un homme bourru qui semble plus compatir aux malheurs des chevaux et des chiens qu'à ceux des hommes.
Son père légitime ayant du renoncer au trône pour éviter l'opprobre, Fitz va bien malgré lui provoquer la haine des divers prétendants au pouvoir et se trouver au centre des manigances dans l'accession au trône.
Les seules joies de sa vie sont les liens d'amitiés qu'il tisse avec les enfants du bourg qui ne savent rien de son statut de bâtard et celui particulier qui l'unit aux animaux.
Puis un jour, son grand-père le roi Subtil, fait appel à lui pour devenir l'assassin royal. Une expression bien étrange de la diplomatie : la diplomatie poussée à l'extrême.
Commence alors pour le jeune homme une vie singulière ou l'apprentissage de la ruse, des poisons et du combat sont le lot quotidien.


 

A force d'être tentée par certains des articles de Marc et connaissant peu la fantasy, j'ai voulu explorer un peu plus le genre. Ma libraire - qui somme toute a plutôt bien cerné le personnage ! - m' a recommandée la série "L'assassin royal". Un peu dubitative, je l'avoue..., je me suis donc lancée, et ... j' ai dévoré.
L'histoire de cet enfant naturel, fils du prince servant dans un royaume du Moyen-Âge est captivante. Les personnages sont profonds : ils ont un passé, sont pour certains torturés et connaissent une réelle évolution psychologique. Si, si !
L'histoire est très bien construite et le tout est écrit dans un style fluide, imagé et vivant.
Le contexte, i.e. la vie du peuple et d'une Cour au Moyen-âge est tout à fait plausible et m' est apparu très réaliste.
Les lieux, Les Six Duchés sont, eux, complètement imaginaires. 
La part de fantastique se situe dans les capacités extraordinaires de certains des personnages. Tout d'abord le Vif, qui représente la communion parfaite avec le genre animal. Puis l'Art, forme de télépathie entre certains membres de la famille royale. Dans les deux cas, une symbiose totale des esprits.
Complots, amitiés et relations filiales sont le fil conducteur de ce premier tome.
Une bonne surprise à découvrir.


En savoir plus sur l'auteur,ici.

Fiche :
Traduction : Arnaud Mousnier Lompré
Parution : 1995
Editions Baam ! (2008)
ISBN : 978-2-290-00890


Commenter cet article

Luna 02/03/2011 14:58



J'ai découvert Robin Hobb il y a une petite dizaine d'année (déjà ?) et depuis je ne la quitte plus ! J'aime son indépendance d'écriture un peu comme George Sand, son imagination débordante et
ses jolis mots...
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur "L'apprenti Assassin"...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



marcF 16/10/2008 11:42

Bravo,

Tu as du pain sur la planche. Le premier est bien, puis ca baisse un peu avant de remonter.

Amities,

Marc

deliregirl1 16/10/2008 11:22

Tout comme toi j'ai adoré le premier tome maintenant il ne me reste plus qu'à lire les suivants.

Argantel 16/10/2008 10:15

Ce livre m'attend dans ma PAL et à priori, je vais me régaler :-)

Philo 16/10/2008 09:34

@ Fantasio : La première partie a six tomes, la seconde sept. J'ai beaucoup hésité ausssi avant de me procurer le tome 1, ma bibliothèque rurale n'étant pas ou peu achalandé dans cette catégorie.
Ce n'est pas de la "grande" littérature mais les deux premiers tomes (le troisième est sur mes étagères) sont vraiment très divertissants à lire et non dénués d'intérêts.