L'ombre du serpent, Saulius T. Kondrotas

Publié le par Philo

Lituanie, fin du XIX ème siècle. Un monde de paysans ancré dans ses traditions ancestrales mais déjà secoué par les premiers soubresauts de la lutte contre l'occupation russe.
Né du viol de sa mère le jour de ses noces, Meizis dit «le velu» est un enfant étrange et solitaire. Il deviendra un brigand craint dans tout le pays, un sociopathe qui tue gratuitement par méchanceté. Il finira pendu.
La première partie plante les jalons de l'histoire. Elle est centrée sur les faits survenus et les personnages ayant vécu avant la naissance de Meizis desquels découlent ce que sera cet enfant et son devenir.
Chacun d'eux est raconté sous forme de chapitres, sans rapport apparent entre l'un et l'autre. Ce n'est que dans la seconde partie de l'histoire que sa trame se révèle peu à peu au lecteur.
Ce n'est que dans la seconde partie (à environ 1/3 du livre), qu'apparait Meizis le velu. Il s'y confie la nuit précédent son exécution à son co-détenu, un personnage mystérieux qu'il appelle Petit père. De son enfance à son arrestation il décortique sa vie.
Entrecoupant cette confession, l'auteur nous présente le Capitaine qui mettra fin à l'épopée du brigand.


Curieuse construction que celle de cet ouvrage. On n'en comprend la première partie qu'au fil de la lecture du récit de Meizis. On se demande quel but à l'auteur en nous parlant du Capitaine. Et à la fin tout devient limpide, les pièces du puzzle s'emboitent parfaitement pour faire un tout.
Autre aspect notoire : le style. Ici, ni grand mot, ni envolée lyrique mais des mots qui frappent, et qui interpellent plus les sens que le cœur ou l'esprit. (moyennement clair peut-être mais je ne vois pas d'autre manière d'expliquer mon ressenti.)
Rajouté à tout ça, à l'extrême fin, une petite touche de fantastique complètement inattendue et qui de prime abord remet tout en question.
Un livre magnifique. Du grand art !
Ce roman a été salué par la critique comme une révélation et « l'œuvre phare de la jeune littérature balte ».

En savoir plus sur l'auteur,
ici.


Fiche :
Traduction : Ugné Karvelis
Publication : 1991 aux editions Albin Michel
Edition : Livre de poche (1993)
ISBN : 2-253-06407-6

 

 

 

 


Commenter cet article

sybilline 25/10/2008 10:37

Il y a bien longtemps que j'ai lu ce fort beau livre et mon souvenir en est vague... Grâce à toi, le voilà dans ma PAR (pile à relire)!

Philo 24/10/2008 15:44

Alors, bonne lecture !

Fantasio 24/10/2008 07:28

Je suis certain que j'aimerai ce livre !!!
Bon, heureusement qu'il est en "poche", je n'arrive plus à suivre moi....
:)