Amin MAALOUF

Publié le par Philo

Amin Maalouf est né le 2 février 1949, second de quatre enfants. Sa mère est originaire d'une famille de la montagne libanienne, famille d'enseignant par tradition depuis la génération des arrières grands-parents. Sa grand mère maternel est turque et son grand-père chrétien mahorite.
Le père de Amin est, lui, le fils d'un pasteur presbytérien mais n'est pas pratiquant. C'est donc dans une mixité de religion que l'enfant à grandi.
Sur les souhaits de leur mère, les enfants sont envoyés à l'école catholique jésuite. C'est là que Amin va découvrir la langue française. Il poursuit ses études de sociologie à l'université française de Beyrouth.
Il entre comme journaliste pour le quotidien AN-Nahar et se spécialise dans l'actualité internationale. Il couvre l'Asie. 
En 1971, il épouse Andrée, enseignante dans une école pour enfants sourds-muets. Ils auront trois enfants.
Dés le début de la guerre du Liban, il quitte Beyrouth pour la montagne, refusant de prendre partie dans ce conflit. En 1976, la famille Maalouf quitte le Liban pour Paris. Il devient rédacteur en chef de Jeune Afrique.
Aujourd'hui, il se consacre entièrement à l'écriture de roman, essais et récemment de livret d'opéras.


Bibliographie :
Les croisades vues par les arabes (1983), essai
Léon l'africain (1986), Prix de l'amitiè franco-arabe.
Samarcande (1988)
Les jardins de lumière (1991)
Le premier siècle après Béatrice (1992)
Le rocher de Tanios (1993), Prix Goncourt
Les échelles du levant (1996)
Les identités meurtrières (1998), essai
Le périple de Baldassère (2000)
L'amour de loin de Kaija Saariabo (2000/01), Opéra
Origines (2004), essai
Adriana mater de Kaija Saariabo (2004), opéra
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article