La petite fille de Monsieur Linh, Philippe Claudel

Publié le par Philo

Tout commence avec un bateau qui traverse l'Océan Pacifique. Un vieux vietnamien, Mr Linh, se tient sur le pont et regarde s'éloigner les côtes de son pays. Auprès de lui, une valise, et, dans ses bras, un bébé. Il ne s'en sépare jamais, la choie, la protège. Cette petite fille Sang Diû est le lien ténu qui le rattache à la vie. Il l'emmène pour la protéger de la guerre et l'élever aux Etats-Unis.

Dans ce pays « sans odeur », il va faire la connaissance de Mr Bark, un américain avec lequel il va se lier d'une amitié profonde. Ces deux hommes qui ne se comprennent pas puisqu'aucun des deux ne parlent la langue de l'autre vont se retrouver dans leur solitude et leur souffrance.


 

Un livre qui parle de déracinement, de souvenir, de solitude, de la mort et des souffrances qu'elle engendre. Mais aussi d'espoir - Ce peut-être aussi cela l'existence ! Des miracles parfois, de l'or et des rires et de nouveau l'espoir quand on croit que tout autour de soi n'est que saccage et silence !- tout comme la berceuse que chante le grand-père à l'enfant :
                                             Toujours il y a le matin, 
                                             Toujours revient la lumière,
                                             Toujours il y a un lendemain.
                                             Un jour c'est toi qui sera mère.

Des mots simples et justes qui bouleversent, un épilogue surprenant. Un roman court mais intense qui promet de rester dans la mémoire du lecteur bien longtemps après qu'il est tourné la dernière page. Longtemps, Mr Bark dira « au revoir » à Mr bonjour. Mr Linh dira bonjour à Mr Bark.

Un grand merci à Fantasio et Sybilline qui m'ont donné envie de découvrir cet auteur. Un très belle rencontre que je ne tarderai pas à approfondir.


NB : une adaptation cinématographique de ce roman est en cours avec Gérard Depardieu.

En savoir plus sur l'auteur, ici.


Fiche :
Publication : 2005
Editions du Livre de Poche (05/2008)
ISBN : 978-2-253-11554-0

Commenter cet article

Philo 11/02/2009 21:27

@ LN : Merci de ta visite. Peut-être à bientôt.

LN 11/02/2009 16:09

Je suis une grande fan de Philippe Claudel et celui-ci est vraiment un de mes préférés :-)

Thaïs 06/01/2009 19:34

Je viens de le prendre à la bibliothèque ! je ne lis donc pas ton billet, je le lirai après l'avoir lu et rédigé mon billet

Philo 02/01/2009 23:31

@ Fleur :C'est effectivement un très beau livre qui va tenir une place de choix dans ma bibliothèque. @ Sybilline : je suis tout à fait d'accord avec toi, même si l'amitié entre ces deux hommes n'est pas ce qui m'a le plus marqué. Peut-être seulement une question d'état d'esprit au moment de ma lecture.@ Jules : Sans doute la poèsie de ces mots simples n'a telle pas su te toucher. Cela arrive parfois...

Fleur 02/01/2009 12:07

L'un de mes livres préférés!