LUCA (DE) Erri

Publié le par Philo

 « Je ne crois pas aux écrivains, mais à leurs histoires. »


(20mai 1950 -  )
Né à Naples, d'origine bourgeoise, il est destiné à une carrière de diplomate. Il s'y refuse, rompt avec sa famille et en 1968, embrasse le mouvement de révolte ouvrière. Il intègre le mouvement d'extrême gauche : Lotta continua, dont il sera dirigeant de la fin des années soixante au début des années soixante-dix.

Il multiplie les métiers manuels : ouvrier spécialisé chez Fiat à Turin, manutentionnaire à l'aéroport de Catane, maçon en France et en Afrique, conducteurs de camions.

Bien qu'il se dise athée, il lit quotidiennement la bible et a appris l'hébreu ancien pour pouvoir lire et traduire les textes sacrés.

C'est un passionné d'alpinisme, sujet sur lequel il a écrit de nombreux articles..

Pendant la guerre de Yougoslavie, il s'engage comme conducteur auprès d'une association humanitaire, et convoie des camions de ravitaillement en Bosnie.

Bien qu'il est commencé à écrire à l'âge de vingt ans, son premier livre ne paraît qu'en 1989, et obtient le prix Femina en 2002.

Il collabore au Matino, principal journal napolitain et à d'autres périodiques La Republica, il manifesto).

Il vit actuellement près de Rome.


Bibliographie :

Une fois un jour, roman (1989, 1992 pour la traduction française)
Un nuage comme tapis, nouvelles (1991, 1994 pour la traduction française)
Acide, arc en ciel, nouvelles (1992, 1993 pour la traduction française)
I colpi dei sensi, essai (1993)
Prove de riposta, essai (1994)
En haut à gauche, nouvelles (1994, 1996 pour la traduction française)
Rez-de-chaussée, chroniques (1995, 1996 pour la traduction française)
Alzaia, chroniques (1997, 1998 pour la traduction française)
Première heure, essai (1997, 2000 pour la traduction française)
Tu, mio, roman (1998)
Trois chevaux, roman (1999, 2001 pour la traduction française)
Montedidio, roman (2002)
Oeuvres sur l'eau, poèmes (2002)
Noyau d'olive, essai (2004)
Le contraire de un, nouvelles (2003)
Au nom de la mère (2006)
Sur la trace de nives (2006)

 

Commenter cet article