Netherland, Joseph O'neill

Publié le par Philo

Quatrième de couverture :

Hans et Rachel vivent à New-York avec leur jeune fils lorsque surviennent les atentats du 11 septembre. Quelques jours plus tard, ils se séparent, et Hans se retrouve seul, perdu dans Manhattan, où il ne se sent plus chez lui. Il fait la connaissance de Chuck, un homme d'affaire survolté qui rêve de lancer le cricket à New-York. Sur des terrains de fortune, Hans tente d'échapper à la mélancolie. Le charisme de Chuck draine une foule de joueurs du dimanche, tous venus d'ailleurs - de Trinidad, de Guyane ou de plus loin encore -, tous persuadés que l'Amérique reste le pays des possibles.

Alors que le monde ne croit plus en rien, eux continuent d'espérer. Au milieu de ces exilés, Hans retrouve un second souffle. Mais qui est Chuck ? Il faudra des années avant que le mystère qui entoure sa véritable identité se disssipe.

Ce très beau livre, comparé à "Gatsby le Magnifique", est à la fois une parabole sur la fin du rêve américain et un roman d'amour aux résonnances poignantes.


gif_anime_puces_132.gifJ'ai choisi ce bouquin attiré par la quatrième de couerture et j'ai été plutôt déçue. Je n'ai en effet ressenti que peu d'émotions. Le style de l'auteur ne m'ayant pas vraimen touchée, et les turpitudes de l'âme de Hans (douleur de la séparation, doute, espoir...) m'ont en très grande partie échappées.

Reste néanmoins une peinture très vivante d'une société américaine cosmopolite, confrontée à une dure réalité : l'espoir en une vie meilleure serait-il vain ? Le fabuleux "rêve américain" ne serait-il qu'une vaine fredaine ?

A noter aussi la prsence de quelques personnages atypiques et savoureux, hauts en couleurs qui illuminent la (trop ?) grande sobriété de ce roman.

 

En savoir plus sur l'aueur, ici.


Fiche :

Publication originale : 2008

Editions De l'Olivier (2009)

ISBN : 978-2-87929-655-5

Commenter cet article

Philo 08/12/2010 10:59



Ce n'est que mon humble avis, tu peux trouver un avis beaucoup plus positif chez Brize, qui, elle, a beaucoup aimé.



Fantasio 07/12/2010 07:53



Ah c'est dommage car le texte de présentation me parraissait plutôt alléchant. de plus les éditions de L'Oliver éditent souvent de très bons textes.


Bon, en ces périodes de fêtes, il n'est pas mauvais d'échapper à une nouvelle tentation.


 Merci de l'économie donc !