Sur les traces du serpent, Mary Elizabeth Braddon

Publié le par Philo

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:R2tH1de1TOqa4M:http://www.decitre.fr/gi/24/9782070787524FS.gifSuicide, meurtre, intrigue un innocent condamné à mort, rien ne nous est épargné dans ce roman victorien. Mary Elizabeth Braddon fait preuve d'une imagination débordante dans cet opus qui déroule son suspens avec une logique implacable jusqu'au bout de l'ignominie.
Insolite dans ce genre de littératture, un détective, personnage charnière présent dès les premiers chapîtres et dont le rôle va s'intensifier  et permettre de dénouer un à un les noeuds de ce tissu machiavélique.


"Si j'étais capable d'inventer des intrigues comme Mary Elizabeth Braddon, je serai le plus grand écrivain anglais."
William Thackeray

 



gif_anime_puces_222.gifAttention, ce livre n'est ni un policier, ni un thriller. Le lecteur sait peu ou prou dés le départ qui est qui, qui fait quoi. Tout l'art de la romancière tient dans la manière dont les évènements s'envchaînent par une foule de petits détails qui, de prime abord semblent anodins ; dont les destins se lient les uns avec les autres.
En deux mots : excellente construction ! Le petit plus, un humour teinté d'ironie jacente qui rend, malgré la turpitude de l'histoire, la lecture de ce roman fort agréable.

En savoir plus sur l'auteur,
ici.


 
Fiche :
Traduction : Alexandre du Terrail
Publication : 1860
Editions Joëlle Losfeld (2008)
ISBN : 978-2-07-078752-4

Publié dans Littérature anglaise

Commenter cet article

Philo 23/02/2010 20:35


J'ai fait une petite cure. C'est vrai je suis plutôt fan.


Thaïs 17/02/2010 18:11


tu es branchée ère victorienne ? :)