Quatre soldats, Hubert Mingarelli

Publié le par Philo

Quelquepart en Russie durant la seconde guerre mondiale. Une forêt en hiver,un étang au début du printemps. En cette trève hivernale de 1919, une compagnie de l'armée russe a trouvé refuge dans cette forêt. Quatre soldats décident de cantiner ensemble. Ils s'appellent Bénia, Kyabine, Pavel et Siffra. Une très forte amitié va naître entre eux. Ce sont de ces liens très forts que nous parle l'un deux, Bénia, dans ce roman, qui retrace ses souvenirs de l'hiver 1917 et du printemps 1920. Il y a aussi cet engagé, encore un enfant, qui, parcequ'il est le seul à savoir écrire jette une aura sur les quatre amis.



Je qualifierai plus ce livre de longue nouvelle que de roman. Un livre étrange et émouvant. Les lieux comme les personnages n'ont ici que peu d'importance. L'auteur ne nous donne d'ailleurs que très peu de précisions. Ce qui comptent ce sont les sentiments. La peur, la solitude, le désarroi face à l'inconnu que ressentent ces quatres jeunes hommes, parsemés de quelques moments de joie et de quiétude.
Ce cesser-le-feu imposé par l'hiver, parenthèse dans la violence, suspend le temps et jette un voile sur ce monde d'horreur. Cette sensation imprègne tout le récit. On la ressent tant dans les dialogues que dans la description de la beauté des scènes près de l'étang.
Quatre soldat n'est pas un livre que l'on lit, mais que l'on ressent, à condition de passer outre la banalité des faits et de se laisser envahir par son essence.
Ce roman a reçu le prix Médicis.

En savoir plus sur l'auteur,ici. 


Fiche :
Publié en 2003
Editions du Seuil
ISBN : 2-02-053804-0


Commenter cet article

sybilline 06/06/2008 22:27

Chose dite, chose faite! Je viens de terminer ce roman extrêmement sobre et épuré, à l'instar de ces 4 hommes unis par une amitié quasi dénuée de langage, mais qui les préserve contre le désespoir. C'est en effet, un très beau livre, Philo.
Merci pour cette découverte!

philo 22/05/2008 20:46

J'espère que ce livre te séduira autant que moi.

sybilline 22/05/2008 19:17

Ton beau billet me met l'eau à la bouche, Philo! C'est tout à fait le genre de livre qui me tente absolument. Je le note donc...